Bienvenue sur le Blog d'Historine

Historine, rassemble chaque vendredi soir de 20 heures à minuit et un week-end par mois (les Rencontres Belliludistes Bordelaises) de 10 heures à minuit à Floirac (banlieue de Bordeaux) des passionnés de jeux d'Histoire, de stratégie et autres jeux de rôles où toute période est discutée et recréée : Antique, Médiéval, Renaissance, Guerre de Sécession, napoléonien, Seconde Guerre Mondiale... le choix est vaste !

Nous organisons également différents tournois nationaux (Flames of War, Fields of Glory, Twilight Struggle, DBA), suivez ce blog pour vous tenir au courant!

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser cette adresse mail : bordeaux.historine(@)free.fr ou nous rejoindre sur notre forum

Bon jeu.

Retrouvez nous tous les vendredis soirs!

lundi 15 juin 2009

Les Panzers II (1)

Aprés les StuGs, Historine s'interresse aux Panzerkampfwagen II (Pz II). L'étude s'interressera notamment aux Panzers II Luchs.

Les Panzers II :
Les Panzerkampfwagen II (Pz II) ont été affectés en unité dès 1936 et ont servi jusqu’en 1942. Après cette date, les Pz II ont servi dans des unités de seconde ligne ou sur des fronts secondaires (lutte anti partisans …) et ce, jusqu’à la fin de la guerre. Ils ont aussi servi comme char d’entraînement.

A l’origine, le Panzerkampfwagen II était le char de combat principal des premières Panzer Division, dévolus au chef de compagnie et de sections. Il est ensuite affecté aux bataillons. Certains auraient servis durant la Guerre d’Espagne au sein de la Légion Condor. (Probablement des types Ausf A et B - Panzer Abteilung 88). Cette information n’est pas confirmée.

Ils ont été vus pour la première en action de façon certaine lors de l’annexion de l’Autriche en 1938 et de la Tchécoslovaquie. Les Panzerkampfwagen II ont aussi pris par à l’invasion de la Pologne en 1939 avant de servir durant la campagne de France.



Cependant, dès 1940, ils ont servis comme tanks de reconnaissance suite à la réorganisation des troupes blindées. Mais bien souvent, ils ont aussi servis de chars de combat (y compris au début de l’Opération Barbarossa, bien que très nettement dépassés en terme de blindage, armement…).

La majorité d’entre eux a été retiré du service en 1942 bien que certains aient continué à servir juqu’en 1943. Certains Panzerkampfwagen II servent encore au moment de la campagne de Normadie et 145 sont encore en service en mars 1945.

Campagne de Pologne :
1223 Panzerkampfwagen II tanks prennent part à la campgne de Pologne. C’est alors le char le plus courant de l’arsenal. 83 sont perdus (dont 32 lors des combats autour de Varsovie).

Campagne de Norvège :
18 Panzerkampfwagen II prennent part aux opérations en Norvège au sein du Pz.Abt.z.b.V.40, notamment en soutient de l’infanterie.

Campagne de France :
Le 10 mai 1940, 920 Panzerkampfwagen II tanks sont prêts à participer au Blitzkrieg.

Campagne des Balkans :
260 Panzerkampfwagen II participe à l’Opération Marita à partir du 6 avril1940.

Campagne de russie :
Le 22 juin 1941, 782 Panzerkampfwagen II attaquent la Russie et beaucoup sont perdus suite à la rencontre avec les chars et les canons anti-tanks russes. En 1942, il en reste que 381 Pz II en ligne pour les opérations de l’Eté. Au 1er juillet, pour l’opération « Citadelle », 107 Pz II sont comptabilisés. Au 1er octobre 1944, 386 Pz II sont encore en ligne… Après cette date, les rapports ne les mentionnent plus.

Campagne d’Afrique du Nord :
Le Panzerkampfwagen II tanks a été utilisé en Afrique du Nord jsuqu’en 1943 (reddition des troupes de l’Axe en Tunisie). L’utilisation des Pz II sur ce terrain a connu un certain succès compte tenu de la nature du terrain. Cependant, Rommel a du les utiliser jusqu’à la fin compte tenu de l’absence de renforts.

Les seules unités de waffen SS équipées de Panzerkampfwagen II sont les divisions Leibstandarte, Das Reich and Wiking et elles combattent toutes sur le front de l’Est. Leibstandarte recoit son premier char Pz II Ausf F fin 1942 mais au printemps 1943, tous sont retirés du service.

La Slovaquie, alliée de l’Allemagne, aligne aussi des Panzerkampfwagen II.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire